Alors que la majorité et le gouvernement s’attachent à défendre le bilan présidentiel, Emmanuel Macron reste bas dans les études d’opinion. De quoi inquiéter son entourage, qui réfléchit à la meilleure manière de se débarrasser enfin de l’étiquette de « président des riches ». 

Les études d’opinion inquiètent l’Élysée. Malgré quelques indicateurs positifs, comme la baisse du chômage, la cote d’Emmanuel Macron demeure basse dans les sondages. Vendredi, dans une étude publiée dans Le Figaro, 64% des Français le qualifient ainsi de « mauvais président ». Et si le président de la République, comme il y a deux semaines devant des salariés à Dunkerque, tente de vanter son bilan, les Français n’y croient pas. Au sommet de l’État, on cherche donc à mieux communiquer autour des bons résultats.

« Nous avons des difficultés à être entendus sur notre politique », reconnait un proche du chef de l’État. Un constat que partage une ministre, qui renchérit : « C’est sûr qu’on est pas des rock stars de la com' ».

« Faire valoir la sincérité de nos politiques »

Autour d’Emmanuel Macron, on cherche donc la bonne équation. « On va être plus offensif », promet l’un de ses conseillers, « on va se battre pour faire valoir la sincérité de nos politiques, notamment pour les plus modestes ». Du côté de l’Élysée, où on est bien conscient que l’étiquette « président des riches » colle encore au chef de l’Etat, une des pistes consiste donc à multiplier les déplacements sur le terrain, en développant un agenda présidentiel uniquement autour des bons résultats.

Mais cette communication n’est pas toujours bien maîtrisée, parfois à cause du président lui-même. Jeudi dernier, Emmanuel Macron était à Angoulême pour annoncer 5 milliards d’investissement et des centaines d’emplois, mais l’opinion n’aura retenu que sa photo polémique avec un t-shirt caricaturant les violences

Europe1

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Les français ,les gueux ,ne sont pas idiots ,ils ont vu que Macron ne respectait pas ses promesses électorales comme par exemple sur les retraites ;il avait dit qu’il ne toucherait pas aux retraites mais qu’a -t il fait :il a diminuer les retraites ,il a depuis son élection fait payer par  les retraités tous les cadeaux fait à ses amis ,il paupérisé encore plus les retraités et il a aussi fait en sorte de paupériser les petites classes moyennes et les salariés(es qu’ils soient du privé et du public ;et les français s’aperçoivent avec sa réforme des retraites qu’il paupérisera l’ensemble des salariés(es du privé et du public et qu’il va s’en prendre encore aux retraités(es) et que les femmes seront encore plus touchées mais par contre ses amis les riches et les assurances de France et des états unis (entre autre) seront eux privilégiés

Ils pourront communiquer tant qu’ils veulent, ils ne comprennent pas que sa politique fait vomir les français. Hier encore il a été démontré qu’il enrichit les 15 % les plus riches et appauvri les 15 % les plus pauvres.

les Français sont loin d’êtres idiots et d’êtres des moutons …Nous espérons qu’il y aura une forte sanction aux élections municipales et pour 2022 le siège éjectable est en train d’être installé ! car ,nous espérons que pour 2022 les partis de gauche aurons l’intelligence de mettre leurs querelles de coté et s’unir pour battre Macron dans l’intéret des français

Macron n’est pas un bon président il a gardé ses mauvaises habitudes de gestionnaire de grand patrimoine, les classes moyennes et populaires il n’en a que faire !

Entre l’intelligence théorique (qu’il applique avec « efficacité ») et l’intelligence relationnelle, qui fait le socle d’un consensus, il y a un monde que ce monsieur ignore. Le souci, c’est que seules les personnes égoïstes qui en bénéficient directement le suivent… Les français ne sont  pas si stupides pour ne pas s’ apercevoir que le ruissellement n’arrivera jamais, que les lobbies mènent la danse, au mépris de la santé ou de l’écologie, ou que la culture du chef fait que le pouvoir se cristallise autour de ses seules idées. Il n’a pas eu , par le passé de la 5° république UNE majorité qui s’effiloche aussi rapidement que celle ci (nous en sommes, sauf erreur, à une vingtaine de députés qui ont dit « stop »)

Ce qui ne plait pas aussi à l’Elysée ,au gouvernement et aussi aux LREMS c’est qu’ un sondage paru dans l’express ,qui est bien de droite,:

deux français sur trois pensent que Macron est un mauvais voir un très mauvais Président

Une enquête d’opinion révèle que deux tiers des Français ont une mauvaise opinion du président de la République. Son association avec Edouard Philippe ne convainc pas.

Près de deux Français sur trois (64%) jugent qu’Emmanuel Macron est un « mauvais président », selon un sondage Odoxa (1) à l’occasion des « 1000 jours » de son entrée en fonction, publié jeudi. Un tiers des personnes interrogées (32%) le considère même comme « un très mauvais président ». Inversement, il est perçu par 36% comme un « bon » chef de l’État.

Si Macron était aussi courageux qu’il le dit ,il ferait comme le Général de Gaule :IL (MACRON) DÉMISSIONNERAIT